Une grande aventure …

Toukygraph

Il y a des challenges qui marquent vraiment votre vie. Celui qui marque vraiment ma vie est l’envie d’écrire et de partager mes idées un peu folles avec le monde. Un jour un directeur d’école primaire que je connais me parle d’une envie un peu folle (oui le mot fou et folle va revenir peut-être souvent dans cet article, il y a des circonstances pour cela.) Il veut faire une comédie musicale comme spectacle de fin d’année avec les élèves. Le défi est que l’on va mettre en scène des enfants de toutes les classes, donc du PS1 au CM2 sur scène pour un spectacle qui mélangera le chant, la danse et le théâtre.

Une petite mais toute petite question me vient en tête pour clarifier, il y a combien d’enfants dans l’école ?

500 enfants ! Pas de quoi faire une crise cardiaque. Après un moment de réflexion me semble-t-il extrêmement court, j’accepte ce challenge fou.

Tout commence maintenant…

Le premier défi, écrire une histoire originale pour ce spectacle. Il faut garder en tête que je bosse avec des profs dans le cadre de l’école donc il faut que chaque partie du scénario apporte un côté pédagogique aux enfants.

Pour notre première réunion au mois de juin, je propose de partir sur le thème des livres et du voyage que les enfants pourraient faire. Ils valident ma proposition avant la fin de la réunion. J’ai deux semaines pour écrire cette aventure et la présenter pour la réunion de juillet. Aux vues de l’ampleur du projet nous devons commencer dès la rentrée de septembre pour être prêt en mai l’année suivante.

Le jour J

Je raconte l’histoire du « Voyage extraordinaire de Cécile » une petite fille de primaire qui vit avec ses parents. Ne prenant pas de temps pour des moments complices avec elle, elle se réfugie très souvent dans les livres pour vivre des aventures et découvrir le monde. Un jour elle propose à ses parents de la suivre. Le spectacle commence ici où la magie et le rêve emporte Cécile et ses parents dans une première aventure en compagnie d’Alice aux pays des merveilles.

L’affiche du spectacle

Durant ce premier voyage on découvre une partie jouée avec dialogues pour les enfants. Puis vient un moment de douceur avec la danse des tous petits. A la fin de ce premier voyage on découvre une chorale de plus d’une centaine d’enfants qui chante et raconte l’histoire. Je précise que toutes les chansons interprétées durant le spectacle ont été écrite pour l’évènement.

une légende

Pour le deuxième voyage on prend la direction du pays du soleil levant avec le conte de « Urashima Tarō ». Il est l’un des contes japonais le plus connu et le plus ancien du folklore japonais et qui inspire encore aujourd’hui des mangas tels que Dragon Ball, One Piece et bien d’autres. On ne sait pas exactement par qui ni quand il a été écrit. Cette histoire est célébrée dans un sanctuaire situé au nord de Kyoto. Le sanctuaire se nomme Urashima-jinja, et abrite une reproduction de la boite Tamatebako, ainsi qu’une statue d’Urashima Tarō et de la tortue sur laquelle il a effectué son voyage vers le palais de l’océan.

Pour ce voyage j’ai voulu faire connaitre le manga au travers de grands chefs d’œuvre de l’animation par Mr Miyazaki. Nos petits danseurs nous invitent à découvrir les fonds marins en compagnie de « Ponyo » dont la chanson sera chantée avec le refrain en japonais. Pour la partie qui raconte la vie d’Urashima, elle est présentée en ombre chinoise par les enfants.

On continu le voyage

Pour le troisième voyage Cécile et ses parents partent à la rencontre du petit chaperon rouge qui vit une histoire d’amour avec un loup. Les 2 clans avec d’un côté les chaperons rouges et de l’autre les loups n’acceptent pas cet amour. Le conflit éclate entre eux. Cécile semble impuissante face à cette situation, une seule solution lui vient en tête : Faire appel aux super héros de Comics. Ils arrivent sous un rythme de Pop western spaghetti, croyant être les seuls à pouvoir résoudre ce conflit. Mais rien ne se passe comme prévu car il y a un détail important à préciser, nos super héros sont encore des enfants. Mère-Grand débarque mettant fin au désordre. Elle leur explique qu’il faut être tolérant face à la différence. Elle finit par leur proposer un goûter.    

un génie français

Pour le quatrième et dernier voyage on part dans l’univers du grand Georges Méliès pour « Le voyage dans la lune ». Sur ce grand Artiste je vous invite à découvrir sa vie et ses créations sur le site officiel. Cécile et ses parents arrivent dans la lune, font la rencontre des Sélénites, créatures lunaires jouées par l’ensemble des enfants qui effectuent une chorégraphie sur les notes du film « Rencontre du troisième type ».

Le grand final de ce spectacle met en scène tous les enfants pour une dernière chanson. Celle-ci a pour thème « Ne cessez jamais de rêver » qui est aussi notre leitmotiv pendant cette année de travail pour obtenir un spectacle magnifique de presque 2h sans aucun adulte sur scène.

Une émotion pour la vie

Après un gros pincement au cœur lors de la fermeture du rideau, on reprend doucement sa vie. Un spectacle qui prend une année de préparation ou l’on passe par plusieurs phases d’émotions, il nous faut un peu de temps pour rebondir sur un autre projet.

Je garde de très bons souvenirs et toujours une pointe d’émotion quand je regarde la vidéo du spectacle.

Grâce à toute cette année de préparation les élèves ont pu découvrir que la lecture est une porte ouverte à la culture, à l’imaginaire et le voyage.

Il arrive qu’avec une simple idée, un défi fou devient un challenge qui vous fait vivre de grands moments.

Découvrir des croquis de Cécile et de son aventure. GO